Lofoten-1981

Il y très, très longtemps de celà, les contrées quasi-désertiques du nord de l'Europe ont attiré mon âme de loup solitaire. En 1981, j'y ai trainé mes guêtres pour la deuxième fois de mon existence. Où, mieux qu'ici pouvait-on autrefois venir y reposer son âme fatiguée? Les industries n'y avait pas encore découvert de pétrole et les seules richesses qui y attiraient alors les touristes égarés étaient les rencontres humaines et les horizons sans limite. 

expand_less