Cosmologie quantique Quelques rêveries mathématiques entre deux infinis

Récits de voyages

Les mémoires d'un ancien voyageur

Sénégal-2000

Le 09/12/2022

 En 1961, alors que j’avais quatre ans, ma mère eut l’idée de me faire baptiser par des pères blancs installés à Saint-Louis au Sénégal. Je ne pense pas que l’idée ait plu à mon père.

Mon père était devenu ingénieur chimiste après dix années de durs labeurs combinant son travail de laborantin, les cours du soir au conservatoire des arts et métiers et, dernière épreuve mais pas la moindre, l’énoncé de son examen final comportant une erreur. Il ne s’en était tiré qu’en ayant osé demander au surveillant le droit d’appeler le rédacteur de l’exercice pendant l’examen.

Son diplôme en poche, je ne sais pour quelle raison profonde, il avait décidé de prendre le large. Il n’était pas pour autant au bout de ses (mauvaises) surprises puisque le poste qui lui avait été attribué était déjà pourvu. Il a donc été contraint de coexister avec son binôme.

Quant à moi, je ne me souviens pas de grand-chose sinon le fait que j’y ai acquis une cicatrice au niveau de l’arcade sourcilière en crapahutant à quatre pattes autour de la table basse en verre du salon et, d’après le récit de ma mère, que j’y ai fumé en douce ma première cigarette avec la complicité du « boy » comme les anciens colonisateurs avaient coutume d’appeler leur personnel de maison.