Navier-Stokes

Les équations de Navier-Stokes en cosmologie

ISBN 978-2-36923-071-7 / EAN-9782369230717

Ce document encore imparfait complète l'exposé de ma vision de la cosmologie.

Cette vision tient d'emblée compte des cartographies issues de diverses simulations informatiques (Millenium, Bolchoï) en ce sens qu'elle accepte la structure quasi-neuronale de la répartition de la matière galactique et intergalactique dans l'univers comme un acquis.

Elle justifie par-là l'introduction de la théorie des cordes élastiques et des équations de Navier-Stokes (lien externe Wikipédia-FR) pour décrire les comportements des filaments intergalactiques qui sont donc implicitement considérés comme des tubes d'un fluide déformable.

Au cours de cette tentative, il est devenu clair qu'il existe des changements de repères tridimensionnels permettant d'exprimer une partie des équations de Navier-Stokes comme la somme de trois composantes vectorielles et que chacune d'elle contient un produit tensoriel déformé.

L'exploration s'interroge sur la question de savoir si chacune de ces composantes pouvait ou non être la représentation d'une force dont le formalisme mime celui d'une version tridimensionnelle de la version covariante de la loi de Lorentz.

L'idée sous-jacente est de s'interroger sur la possibilité technique de projeter cette loi dans chacun des quatre sous-espaces de dimension trois de telle sorte que chacune des projections garde le formalisme quadridimensionnel initial et soit raccordable aux équations de Navier-Stokes.

 

erratum : le nom Stockes doit être remplacé par Stokes.

© Thierry PERIAT, 3 octobre 2020.

Retour vers la page de garde de la "cosmologie".

event Date de dernière mise à jour : 03/10/2020

expand_less