Quelques rêveries cosmiques cosmoquant-fr

Visite-au-Large-Hadrons-Collider

Je ne sais à quel moment des études, les élèves et les étudiant(e)s en physique d’aujourd’hui prennent pour la première fois connaissance de l’existence et de l’histoire des accélérateurs de particules.

Les médias se chargent bien entendu de relayer les évolutions essentielles mais pour comprendre de quoi parlent les théories ...

Ouvrages-théoriques-de-physique

... rien ne vaut une visualisation directe de l’installation pour prendre la mesure de sa taille et de sa technicité

Le Centre Européen pour la Recherche Nucléaire (CERN) propose des visites du LHC ; vous trouverez toutes les informations indispensables pour organiser votre voyage à l’adresse :

visit.cern/fr/guided-tours-groups

(lien externe visité le 14 novembre 2022).

101

Un tout petit peu d'histoire.

Ces machines ont désormais une longue histoire. A titre d’exemple, l’accélérateur de protons que montre cette photographie fonctionne sur un principe mis au point en 1932.

105 1

 

Autre exemple : cette grande chambre à bulles européennes ayant servi de 1973 à 1984.

109

Quelques spécimens issus du passé.

107
110

Les mathématiques : un langage international.

En arrivant au LHC, le regard des visiteurs se trouve irrémédiablement attiré par un grand et bel anneau de Moebius couvert de symboles mathématiques écrits dans presque toutes les langues de ce monde.

99

Le LHC, quant-à-lui,  démarre son existence au début du second millénaire ; époque où il remplace le Large Electron Positron Collider (LEP).

Les difficultés techniques entourant sa mise en service s’est accompagnée d’une campagne de fuck-news laissant croire que les expériences créeraient un trou noir capable d’ensevelir la machine puis Genève quelques temps après. Ce vent de panique a inspiré les cinéastes comme en témoigne en particulier la sortie du film « Anges et démons » (en mai 2009).

Les accélérateurs siégeant à l’entrée de l’exposition (Microcosmes, 2016) ont été en partie mis au point par le très contesté physicien W. Heisenberg après la fin de la seconde guerre mondiale.

106

Les risques liés à la radioactivité interdisent la visite de certains sites.

Les rayonnements radioactifs représentent un risque connu et contrôlé accompagnant le fonctionnement des accélérateurs. Certaines zones du site ne peuvent donc pas être visitées.

Zone protégée

Pour ce qui concerne l’anneau, il faudra en effet se contenter de superbes photographies et de quelques machines reproduisant à échelle réduite le mécanisme de fabrication des rayons de lumière que les physiciens font rentrer en collision.

Photographie de l'anneau

Finalement, les équipes s’occupant des visiteurs nous emmèneront éventuellement faire une petite virée dans les profondeurs pour nous faire découvrir les antichambres d’une expérience ; notre groupe a pu accéder à celle du CMS avec ses tableaux de contrôle …Ecran de contrôle

© Thierry PERIAT.

Retour vers la page : "Survol des sciences".

… ainsi que ses salles bourrées d'ordinateurs, les indispensables outils sans lesquels il serait absolument impossible de décoder les informations issues des collisions hadroniques.

Ordinateurs

Vue partielle de la zone d'expérience CMS.

Cms fac simile

Date de dernière mise à jour : 02/12/2022