Vide superfluide

 

 Je fêtais l’autre jour mon anniversaire avec un verre d’asti spumante à la main tout en parlant de tout et de rien. En reposant ma coupe avec délicatesse pour ne pas renverser son précieux contenu, j’observais sa forme allongée et les bulles se formant dans le fond de l’ovale avant de remonter vers la surface en défiant finalement la gravitation.

Et, était-ce la similitude avec les dessins exposés dans les musées scientifiques ou dans les revues, mon esprit commença à diverger, s’imaginant tenir l’univers dans la main, l’asti figurant les régions vides de l’espace-temps et les bulles représentant les galaxies fuyant la zone du Big-Bang….

Rêverie d’un apéritif festif ou vision pré-figurative d’un nouveau paradigme ? L’expansion des parties matérielles de l’univers obéit-il à une sorte de loi d’Archimède parce que les régions vides seraient une sorte de superfluide ? La question mérite d’être posée. Elle l’a d’ailleurs déjà été... en 2014.

Bibliographie

[01]https://www.techniques-ingenieur.fr/actualite/articles/et-si-lespace-temps-etait-un-superfluide-2774/

[02] http://www.ca-se-passe-la-haut.fr/2014/06/lespace-temps-un-superfluide.html

Vers la page : "Vides et cordes".

Vers la page de garde du survol des sciences.