Actualités du 23 au 30 juillet 2020

a) La supraconduction (parfois également appelée supraconductivité ; article Wikipédia-Fr du 15 mai 2020) désigne une propriété remarquable apparaissant au sein de certains matériaux ayant été refroidis : ils conduisent le courant électrique sans que ce dernier ne rencontre de résistance. Autrement dit, une fois atteint, cet état de la matière permet le transport électrique avec une modeste déperdition d’énergie.

Un anneau supraconducteur pourrait, à la limite, servir de lieu de stockage du courant. Il pourrait à la fois le condenser (géographiquement) et permettre la régulation des injections dans un réseau électrique. Même s’il n’est pas question d’échapper au second principe de la thermodynamique, cette perspective motive à elle seule la recherche de matériaux nouveaux exhibant cette merveilleuse qualité.

Il y a un peu plus d’un siècle, il fallait créer des conditions physiques permettant d’approcher le zéro absolu (environ moins 273 °C) pour voir apparaitre cette curieuse faculté de conduction. Les explorations sur les états condensés de la matière s’aventurent depuis de nombreuses années dans trois grandes directions : (i) trouver des matériaux dans lesquels la propriété apparait naturellement à des températures plus proches de celles dans lesquelles nous vivons habituellement ; (ii) trouver des ruses permettant de faire apparaitre la supraconductivité à des températures de plus en plus proches des températures ambiantes ; (iii) façonner les matériaux de telle manière que les courants se propagent sur certaines parties bien identifiées et pas d’autres. Cette approche spécifique jouxte les préoccupations des équipes travaillant sur les semi-conducteurs et sur les isolants topologiques.

L’objectif global de ces diverses pistes de progrès est, bien entendu, la mise au point d’objets unitaires faciles à fabriquer et à reproduire en grands nombre par l’industrie. Ils devront également offrir des possibilités d’assemblage multiples décuplant le nombre de leurs domaines d’application.

Une découverte très récente vient de faire faire un bond fantastique à cette branche de la recherche… et finalement d’ajouter une quatrième piste aux explorations évoquées au paragraphe précédent. Elle trouve indirectement sa source d’inspiration dans le domaine artistique s’intéressant aux moirés. Plus précisément, en juxtaposant deux fines couches de graphène l’une sur l’autre et en faisant subir une rotation d’un angle bien précis à l’une d’elle (angle magique), une forme inhabituelle de supraconductivité apparait ; à découvrir dans [01].

Si cette thématique vous fascine, ce site vous propose quelques réflexions supplémentaires 

b) Ecologie marine, informatique et sciences – Une partie du travail scientifique consiste à collecter des données et … à développer méthodes et algorithmes permettant de les interpréter correctement.

Et de fait, si les défis initiaux ont bien souvent été liés aux difficultés techniques de recueil des informations (développement de sondes, de compteurs, accessibilité géographique des lieux à explorer, etc.), ce début de vingt-et-unième siècle voit s’amplifier les embuches autour d’une problématique ancienne mais essentielle : l’analyse.

Par exemple, les sociétés humaines ont depuis longtemps développé de multiples outils permettant de surveiller l’écosystème marin. La motivation ? Les poissons nourrissent une partie importante de la population humaine (actuellement environ un milliard d’entre eux) ; il est donc nécessaire de connaitre l’état des ressources alimentaires. Les progrès scientifiques, parmi eux les systèmes satellitaires et informatiques actuels, permettent de répondre à cette interrogation vitale [02]. Dans le même état d’esprit, des cartes des fonds marins sont en train d’être réalisées. Elles couvrent désormais (2019) 15 % des surfaces océaniques.

Plus généralement, les relevés divers ont permis de recueillir en 2018 plus d’informations que pendant le siècle écoulé.

b) suite ... Ces richesses statistiques ouvrent cependant les portes d’une problématique à laquelle les générations précédentes n’avaient pas eu à faire face : le traitement rationnel et coordonné de ces océans de données.

Pour l’heure, chaque institution (gouvernements, instituts de recherche, sociétés de pèche, etc.) collecte des informations pour ses propres besoins. Elles travaillent comme un ensemble de tuyaux d’orgue non connectés. Cette cacophonie internationale et parfois intra-nationale n’arrête en rien les prélèvements opérés sur l’environnement naturel et ceux-ci s’additionnent au fil du temps qui court.

Les conséquences de ces méthodologies traditionnelles de collecte et de traitement des informations sont multiples : (i) inexploitation de données détenues par les uns (gouvernements) mais non communiquées à ceux qui pourraient les exploiter utilement pour le plus grand bien de tous (les instituts de recherche, par exemple) ; (ii) poursuite des pèches illégales parce que les états n’échangent pas leurs données sur leur flotte et sur les routes qu’elle suit, etc.

Plus que jamais, la mise en place d’une coordination internationale se penchant sur cette nouvelle donne devient indispensable si nous ne voulons pas prochainement tous mourir de faim en nous demandant bêtement pourquoi les ressources sont devenues si rares alors que nous avions depuis longtemps tous les éléments nécessaires pour en faire un recensement rigoureux et sans cesse réactualisé ; les premiers éléments d’une analyse passionnante de cette thématique sont à découvrir dans [03].

c) Astronomie – Le VLT de l’organisation ESO a réalisé en mai dernier la première photographie d’un système solaire similaire au notre. Il se situe à trois cents années-lumière, n’est âgé que de quatre milliards d’années et contient un soleil entouré de deux super-planètes [04].

© Thierry PERIAT

Bibliographie consultée dans la presse scientifique anglaise et américaine :

[01] Electronics tuned in twisted bilayer graphene ; nature, news and views, 15 July 2020.

[02] Global Fishing Watch [© 2016-2020, visited on the 20th of July 2020][https://globalfishingwatch.org].

[03] Ocean data need a sea change to help navigate the warming world; Nature, comment, 8 June 2020.

[04] Astronomers capture first images of multi-planet system around sunlike star; cnet.com, July 22, 2020.     

Actualités de la semaine du 16 au 23 juillet 2020.

event Date de dernière mise à jour : 25/09/2020

expand_less