Une galaxie trop jeune

 

Une galaxie jette des doutes sur la cosmologie standard.

Une galaxie apparue précocement semble avoir évolué un peu trop vite....

La galaxie nommée ZF-COSMOS-20115, semble avoir déjà existé alors que notre univers n’avait que 1,65 milliards d’années. Elle pèse au moins trois fois autant que la voie Lactée (notre galaxie) mais ne produit plus d’étoiles.

Les galaxies équivalentes sont en général plus petites et ont tendance à donner naissance à de nouvelles étoiles. Les raisons expliquant qu’un tel monstre ait pu se former en moins d’un milliard d’années, puis qu’elle ait cessé si subitement toute activité ne sont pas claires.

Contrairement à des galaxies semblables, celle-ci a formé environ un millier de soleils par an (au lieu d’une centaine), ce qui lui a permis d’atteindre la taille observée en environ une centaine de millions d’années et d’atteindre sa taille entre un demi et un milliard d’années avant l’époque à laquelle elle a été observée.

Cette activité insolite trouve éventuellement son explication dans une collision avec une autre galaxie ; en effet, ce scénario justifierait la présence de grandes quantités de gaz compressés et sa possible conséquence logique : la formation d’étoiles par accrétion. Une fois le gaz épuisé, la formation d’étoiles cesse rapidement.

Les avis sur la nécessité de reconsidérer les scénarios de formation des galaxies divergent selon les équipes scientifiques. Pour certaines, ces galaxies massives, mortes et rouges devraient être des objets rares. Ce n’est pas l’avis des auteurs de l'article [01] qui, dès 2014, disent avoir répertorié un bon nombre de spécimens de ce type.

Des études complémentaires devront donc vérifier si tous ceux-ci sont effectivement inactifs et, in fine, combien de sources gravitationnelles étaient déjà présentes juste un milliard d’années après le Big-Bang !

Un fait semble certain, le modèle standard de la cosmologie [02] fait face à un certain nombre de défis dont les amoureux des sciences trouveront un exposé dans [03] ; parmi eux : la géométrie du modèle, l’homogénéité du modèle, la géométrie aux plus petites échelles, etc.

© Thierry PERIAT, 5 août 2020.

Bibliographie

[01] A massive, quiescent galaxy at a redshift of 3.717; Nature. Vol. 544, April 6, 2017.

[02] Voir les cours des universités.

[03] Observational challenges for the standard FLRW model; arXiv: 1512.03313v2 [astro-ph; CO], 8 February 2016.

Retour vers la page : "Panorama des sciences".

event Date de dernière mise à jour : 05/08/2020

expand_less