Survol des sciences

Liste des sujets abordés.

  • La-formule-de-Y-Koide NEW

    L’application de l'étude des produits vectoriels déformés aux espaces vides de Maxwell mène à proposer une autre explication à la formule du Professeur Y. Koïde
  • La-constante-cosmologique

    La constante cosmologique a une très longue histoire : un peu plus d’un siècle. Retour sur un long périple.
  • La-constante-de-Hubble

    La valeur de la constante de Hubble fait l'objet de mesures contradictoires ; explications.
  • Trous-noirs.

    Prédits de longue date, ces singularités théoriques se laissent indirectement observer depuis 2019.
  • Boson-W. NEW

    Une analyse récente des mesures effectuées pour connaitre la masse du boson W confirme un écart important avec la prédiction théorique.
  • Un lien entre Maxwell et Dirac

    Peut-on comparer ou relier les équations de Maxwell à l’équation de Dirac ?
  • Le prix Abel 2022.

    Les travaux de D. Sullivan sur les surfaces et sur la topologie en général lui valent le prix Abel 2022.
  • La-matière-sombre.

    Il y a bien des mystères dans l’univers qui nous héberge. La matière sombre représente l’un d’entre eux, tout le monde le sait. Explications de texte.
  • Les-axions.

    Les axions sont des particules hypothétiques devant aider à résoudre l'énigme de la matiére sombre.
  • Etoiles-magnétiques.

    Des simulations informatiques ont confirmé que la fusion de deux étoiles peut donner naissance à un puissant champ magnétique.
  • Le-projet-LOFAR.

    Le projet international LOFAR se base sur un réseau de télescopes travaillant aux basses fréquences. Il permet la découverte de très nombreuses étoiles.
  • Intégration-MacLaurin. NEW

    Un jeune américain de dix-sept ans découvre une nouvelle technique d'intégration en lien avec les séries de Maclaurin.
  • Où-en-est-la-physique

    Où en est la physique ? Les chercheurs ont-ils fait trop confiance au principe de beauté ? C'est le point de vue d'une chercheuse allemande actuelle.
  • Les-trans-de-Lorentz.

    Les transformations de Lorentz sont indissociables de la théorie de la relativité, plus particulièrement de sa version restreinte ; explications.
  • L'immersion des objets

    Comment immerger des objets mathématiques d’une certaine dimension, par exemple D, dans des objets de dimension plus grande ; par exemple D’ > D ?
  • Le prix Abel 2021

    Le prix Abel 2021 a été attribué pour des contributions aux sciences de l’informatique et des mathématiques du discret.
  • Rayleigh-Delbrück

    Les fluctuations quantiques du vide sont probablement un des sujets ayant fait couler le plus d’encre au cours du siècle passé.
  • Neutrinos

    Prédits à regrets en 1930 par Pauli, la nature réelle des neutrinos interroge toujours la communauté scientifique .
  • Antibiotiques et intelligence

    Les antibiotiques ont révolutionné notre vie. Découverts en 1928 par Alexandre Fleming [01], ils ont été introduits en Europe après la seconde guerre mondiale.
  • Fusion-nucléaire

    La population humaine augmente et les besoins énergétiques avec elle. La fusion nucléaire est-elle la clé de notre futur ?
  • Ordinateurs quantiques NEW

    L’ordinateur quantique est un concept réel issu des supputations théoriques d’un mathématicien (Peter Shor) en 1994. C'est un concept prometteur.
  • Les simulations du cosmos

    Le développement de la physique, des technologies industrielles, spatiales et informatiques ont permis la réalisation de simulations du cosmos.
  • Isotropie et univers

    L’univers tout entier semble homogène et isotrope aux échelles de l’astronomie. Mais cette impression survit-elle à des observations plus fines ?
  • Antarctique

    L’Antarctique fond plus et plus vite que prévu.

N'oublions pas les sciences fondamentales.

 Une des valeurs essentielles de la culture européenne s’appelle la liberté d’expression et comme l'indiquait autrefois le journal "Le Figaro" : elle ne s'use que lorsqu'on ne s'en sert pas.

La libre expression revêt de multiples aspects dont ceux de penser, créer et partager par un moyen de son choix et à la portée de ses moyens le fruit de ses réflexions. Le site cosmoquant.fr use tant qu’il le peut de ce privilège en partageant avec un public restreint mais prenant les sciences probablement très au sérieux. Je l’en remercie.

La démarche scientifique ne se laisse assimiler ni à l’approche religieuse, ni à la vision philosophique de la réalité … même si elle trouve parfois dans l’une et l’autre de ces deux disciplines quelques sources d’inspiration.

Elle met en place un cercle logique qu’elle tâche de rendre vertueux allant de l’observation de la nature et des phénomènes qui s’y déroulent à l’énoncé de lois dites physiques qu’elle formule de manière mixte : littéraire et mathématique. Elle prouve la justesse de ses points de vue en proposant des expériences répétables par tous et dont les résultats corroborent les affirmations contenues dans l’énoncé de ceux-ci.

Pour parvenir à ses fins, elle rencontre de très nombreuses entraves parmi lesquelles : ses capacités limitées d’observation, à mesurer ce qu’elle observe, à imaginer un scénario viable expliquant les choses observées, à réaliser les protocoles techniques permettant de répéter les observations, à formuler le tout de façon synthétique au travers d’un langage mathématique compréhensible par tous.

Toutes ces difficultés et la rigueur intellectuelle nécessaire à les surmonter au sein d’une société chérissant le plaisir immédiat, l’atteinte rapide des objectifs et éduquée à coup de sms dont les contenus ne dépassent pas 126 lettres expliquent en partie le faible nombre (relativement à la totalité de la population mondiale) d’humains intéressés par la recherche fondamentale.

C’est dommage car le bonheur matériel auquel tant d’individus aspirent encore aujourd’hui ne s’atteint pas sans prendre le temps de concevoir et construire les objets du confort. Parmi ces objets, l’électricité joue un rôle désormais indéniable et incontournable.

Ainsi et comme simple exemple illustrant mon propos, la recherche de nouvelles sources d’énergie -chacun le sait- représente une motivation évidente à « faire » de la recherche. Les nouvelles centrales solaires (Chili, Australie, etc.) et la mise au point de la fusion nucléaire maîtrisée rendent compte des progrès accomplis.

Le plaisir de « faire des sciences » réside d’ailleurs dans la possibilité qu’offre cette approche de l’existence de pouvoir s’abstraire pendant quelques instants des luttes politiques et fratricides incessantes ponctuant la vie des cités. Quelques instants qu’on souhaiterait être des éternités au cours desquelles l’être humain peut imaginer puis réaliser seul ou en équipes coordonnées, en paix et librement, les outils qui feront son bonheur individuel ou collectif demain.