Vénus et la vie

Y-a-t-il de la vie sur Vénus ?

 Déesse de l’amour pour les Romains, elle est aussi la deuxième planète du système solaire dans l’ordre d’éloignement.

Pour autant, avec une atmosphère chargée à plus de 95% de dioxyde de carbone (CO2) et une température de surface oscillant autour de 464°Celcius, elle n’a rien d’attrayant et les amateurs de représentations des joies de la chair feront de bien meilleures rencontres en visitant certains temples hindous.

Ce tableau ne décourage en revanche pas les scientifiques de vouloir y trouver des traces de molécules pouvant ou ayant pu signer la présence d’une vie.

C’est la raison pour laquelle certaines équipes se disputent pour savoir comment interpréter les couleurs rosées exhibées par cette grosse planète inhospitalière : phosphine (PH3) ou dioxyde de soufre (SO2), telle est la question. Des articles parus récemment dans l’Astrophysical Journal Letters [01], [02].

© Thierry PERIAT, 31 janvier 2021.

Retour vers la page : "Survol des sciences".

Bibliographie à consulter :

[01] Complication in the ALMA detection of phosphine at Venus ; arXiv:2101.09831v1 [astro-ph.EP], 24 Jan 2021, CC BY-NC-SA.

[02] Claimed detection of PH3 in the clouds of Venus is consistent with mesospheric SO2; arXiv:2101.09837v1 [astro-ph.EP], 25 Jan 2021, CC BY.