Cosmologie.

De la nature des régions vides de l’univers.

This page in the English language.

 Les mesures astronomiques s’efforcent de réunir les informations permettant de mieux connaitre la répartition de la matière et des énergies dans les régions réputées vides de l’univers. L’objectif étant en quelque sorte de pouvoir en écrire l’équation d’état (un concept s'appliquant traditionnellement en thermodynamique).

Pour autant, parler d’équation d’état du vide équivaut à vouloir s’opposer frontalement aux puristes du classicisme physique. En effet, pour ces derniers, les régions vides de l’univers ne peuvent pas s’identifier avec un « milieu physique » puisqu’elles sont par définition les représentations de l’absence de matière.

Ce point de vue rigoriste doit cependant être aujourd’hui corrigé (voir l'histoire de la constante cosmologique) par les montagnes de données astronomiques accumulées depuis un siècle ; voir également la page dédiée aux simulations du cosmos.

Même si la matière est effectivement très mal répartie dans l’ensemble du volume universel, ces données nous convainquent du fait qu’il existe une densité volumique de matière non nulle dans l’univers.

Pour le moment, et bien que l’idée de traiter ces régions vides comme une sorte particulière de fluide parfait remonte au moins aux années 1950 (voir les travaux d’A. Lichnerowicz), nous ne connaissons pas encore l’énoncé exact de l’équation recherchée. La proposition la plus connue reste actuellement l'équation : 

pression + densité volumique d’énergie = 0

La mise en oeuvre la plus simple des méthodes mathématiques proposées sur ce site dans le cadre d'une étude renouvelée des équations de Maxwell (lien externe zenodo.org) gouvernant les champs électromagnétiques dans le vide, combinée à une analyse de la corde élastique, permet de retrouver cette équation d'état ainsi que tout un ensemble d'équations similaires...

© Thierry PERIAT.

Liste de travaux :

  • Vers-une-nouvelle-cosmologie

    Faut-il entièrement réinterpréter les observations faites en cosmologie et en astronomie ?
  • Des-vides-et-des-cordes

    La théorie examinant les déformations et les décompositions des produits tensoriels déformésconçoit les trajectoires en termes de bouts de corde.
  • Le-vide-de-Maxwell

    Démonstration de l'existence d'une densité volumique de force dans les régions vides de l'espace régies par les équation de Maxwell.
  • Onde-plane-monochromatique

    J'envisage la propagation d’une onde plane dans un espace tridimensionnel euclidien comme équivalent au déplacement parallèle à lui-même d’un bi-vecteur (E, H).
  • La-formule-de-Y-Koide

    L’application de l'étude des produits vectoriels déformés aux espaces vides de Maxwell mène à proposer une autre explication à la formule du Professeur Y. Koïde
  • La-corde-élastique-classique

    La répartition filamententaire de la matière dans l’univers justifie qu'on s'intéresse à nouveau au concept classique de la corde élastique.
  • La proposition d'Einstein-Rosen

    Réanalyse de la proposition faite en 1935 par Einstein et Rosen sur la nature géométrique des particules élémentaires.
  • Vides-instables

    Le raisonnement proposé par Lamb et Rutherford est extrapolé ici aux états énergétiques du vide. Il révèle l'importance du groupe cyclique C6.
  • Navier-Stokes.

    La structure intergalactique se laisse comparer à une toile d'araignée. Ce document examine un lien entre la cosmologie et les équations de Navier-Stokes.
  • La dynamique algébrique

    Mise en place des briques de base pour une théorie quantique des champs basée sur les noyaux des décompositions des produits vectoriels déformés.
  • Lumine naturea

    Peut-on comparer la densité volumique d'énergie associée à un effet Thirring-Lense avec celle accompagnant une onde électromagnétique polarisée ?