Trajectoire

Des-vides-et-des-cordes.

Retour vers la page précédente : "Vers une nouvelle cosmologie ?"

La théorie examinant les déformations et les décompositions des produits tensoriels déformés, dite de la Question (E) et abrégée en TQE, conçoit les trajectoires en termes de bouts de corde.

1. Le vide de Maxwell. La TQE permet de retrouver l’équation d’état du vide et une collection d’équations d’état analogues juste en partant de l’image de la corde élastique en élongation.

2. De la forme des cordes. Cette démarche amène à rechercher la forme de toute corde élastique tendue entre deux points fixes ; le sujet est traité sur la page « corde élastique classique ». Le travail retrouve dans un premier temps l’équation des pentes de cette corde et, dans un second temps, l’équation dite de la chaînette.

3. De la nature de la lumière. Cette similitude peut s’en trouver intellectuellement renforcée par le fait que le vecteur (mot utilisé ici au sens de medium) de l’interaction des forces électromagnétiques (EM), le photon, appartient à la catégorie des bosons tandis que les paires de Cooper (deux électrons – donc deux fermions) se comportent de manière analogue à un boson. A contrario, cette similitude invite à se demander si la lumière n’est pas intrinsèquement porteuse d’une dualité qui renforcerait encore cette similitude. Toujours est-il que cette réflexion mène à interpréter la densité volumique de force accompagnant la propagation d’une onde EM dans le vide de Maxwell comme celle « dessinant » la trajectoire des photons entre deux points fixes.

4. Cordes et supraconduction. Elle constate que l’équation de la chaînette se laisse relier mathématiquement aux solutions de l’équation de la théorie GLAC décrivant le comportement des « ondes supraconductrices » se propageant dans les espaces vides interstellaires et interatomiques peuvent être considéré comme des ensembles dont la température est extrêmement proche du zéro absolu. Il semble donc s’établir ici, via une similitude mathématique, un lien plausible et profond (lourd de signification physique) entre la lumière se propageant dans le vide et une onde supraconductrice.

© Thierry PERIAT.

Retour vers la tête de chapitre : "Cosmologie".

Date de dernière mise à jour : 27/06/2022

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !